Fête de la Vision sur la place Fédérale

Un programme de fête aux accents variés

C’est un programme aux accents variés …

... qui a été présenté sur la place Fédérale lors de la fête de la Vision. Il s'est déroulé en paroles, en musique et en danse avec la participation près de dix mille personnes. Tout au long de l’organisation de cet événement qui représente un véritable défi, le Conseiller synodal Iwan Schulthess a eu l’impression qu’il s’agissait pour lui d’essayer de marcher sur les eaux. C’est la première fois que les Eglises réformées Berne-Jura-Soleure invitaient leurs paroisses et qu’elles organisaient une telle fête.

Impressions de la fête de la Vision - allocutions - chants - rencontres

 

Le chœur des 1000 voix ...

… a donné son premier et unique concert sur la place Fédérale à Berne. Mille femmes et hommes - jeunes et enfants provenant des chœurs d’Eglise, des groupes de gospel, des chorales d’enfants ou des ensembles de yodel – et une chorale de pasteures et pasteurs constituée pour l’occasion se sont produits ensemble et par groupes. Tous proviennent des régions du ressort territorial des Eglises réformées Berne-Jura-Soleure et prennent part à la fête de l’Eglise «Deux-Points Eglise 21»

«L’Eglise chante, ça soude la communauté!», déclare Simon Jenny tout à la joie de l’événement. Il est l’initiateur du Chœur des 1000 voix. Avec son collaborateur, en un laps de temps très court, il est parvenu à mobiliser 39 chorales et groupes de chants d’Eglise - soit au total plus de 900 chanteuses et chanteurs - spécialement pour la fête d’Eglise 21. Le projet est d’ores et déjà un succès car cet ensemble est en soi un événement. C’est en effet la première fois «qu’autant de chorales et groupes de chant d’Eglise provenant de toutes les régions des Eglises réformées Berne-Jura-Soleure se réuniront pour chanter». Les chœurs d’Eglise sont souvent éloignés les uns des autres, souligne Simon Jenny. La fête de l’Eglise offre l’opportunité de faire la connaissance d’autres chœurs et groupes de gens et de se parler. Si certains groupes prospèrent, d’autres songent à arrêter. «C’est en se rencontrant que l’on se rend compte que l’on n’est en fait pas seul», relève le responsable du projet. Groupes de gospel, chorales d’enfants et ensemble de yodels ainsi qu’un chœur constitué pour l’occasion de pasteures et pasteurs, directrices et directeurs de chœurs et organistes feront partie des «mille». Un ensemble de sept cuivres, sous la direction d’un chef et du pianiste Christof Fankhauser, donneront la ligne musicale de la fête.

Plus de cent bénévoles …

... ont apporté leur aide à la fête de la Vision sur la Waisenhausplatz et la place Fédérale. Le riz du risotto du repas de midi provenait du commerce équitable. Il y a eu bien entendu des boissons et pour les chanceux une place assise. Les personnes qui ont assisté aux différents cultes et toutes celles et tous ceux qui voulaient simplement se joindre à elles à midi se sont retrouvée sur la Waisenhausplatz avant que Massimo Rocchi n’ouvre les festivités sur la place Fédérale.

La collecte …

... en faveur d’un projet diaconal a tenu une place importante dans la liturgie de la fête de la Vision sur la place Fédérale ainsi que dans celle des neuf cultes. La collecte de «Deux-points 21» est destinée à financer le lancement d’un service de consultation «Vivre et mourir». L’excédent des recettes du risotto de l’Eglise est également versé en faveur de ce projet.